Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Chair de poule...

Chair de poule...

Chair de poule. Me voici enveloppée dans un sachet de matière plastique transparente; anonyme, immobilisée pour longtemps congelée. Quelques perles de condensation futiles. Chair de poule, la peau couverte de protubérances serrées, vibrantes. Mes cuisses...

Lire la suite

Le blues de Walter...

Le blues de Walter...

Brève Histoire collective.. Fruit hybride d'un atelier d'ériture à peine réécrit avec l'aide involontaire de Richard Braudigan pour l'incipit, de Cinthya et Aurélie pour la chute. Vieille. trop vieille. Je n'aime pas les vieux. Je suis rouge. Rouge vif,...

Lire la suite

Les genoux éblouis.

Les genoux éblouis.

Au début, tu te confondais avec toi-même. Pas de regard lointain, pas de distance; ce n'était pas le moment. Juste une flamme, du feu, des braises, de la lumière, l'incandescence des instants soumis. Tout y passait. Tu croyais brûler le monde, tu pensais...

Lire la suite

La cabane de Franck.

La cabane de Franck.

Il te dit qu'il s'appelle Franck. Sur sa cabane, il y a écrit, à vendre, en gros, un A, un V, côte à côte en bleu. Tu te dis qu'elle est belle cette cabane, dans son jus. La porte est fermée. Il y a du vent, un vent glacial.Tu te dis que tu voudrais bien...

Lire la suite

Rester zen

Rester zen

Poisson si, poisson mais, poisson quand, poisson pour, poisson pourtant, poisson jamais, poisson enfin, poisson aux yeux jamais clos, vivants-morts, interrogent le pêcheur prédateur en tueur amoureux de sa proie lumière, impassible agité, assis sur le...

Lire la suite

Parrot's wings.

Parrot's wings.

De l'impossible mort des belles choses, il ne saurait quoi dire. Les a vues passer devant lui, éclore, s'ouvrir, s'offrir. Les a vues se faner, se racornir. Les a vues s'étioler, s'abandonner, souffrir. Puis, n'a plus voulu voir, n'avait plus rien à dire....

Lire la suite

You must believe in spring..

You must believe in spring..

Entre le bleu et le bleu . Le jupon rose du tulipier de Virginie frôle la cuisse du jour. Tiédeur prometteuse . "you must believe n spring" Bill Evans Trio " La vie, il ne faut pas l'effleurer; pas même avec l'ourlet de nos robes..." Fernando Pessoa

Lire la suite

La belle écaille

La belle écaille

Mots rayures, blessures, écriture sur papier-craft, papier-journal, papier de soie, de soi. comme le dos des poissons, maquereaux. l'écaille brille mais se confond en excuses précises,précieuses, parallèles. Toujours à la recherche de formules, recettes,...

Lire la suite

Avec ses bottes roses.

Avec ses bottes roses.

"C'est ailleurs que la mer est belle. Celle que nous voyons nous donne toujours la nostalgie de celle que nous ne verrons jamais." Fernando Pessoa. (Le marin) Rien n'est plus difficile pour un non-criminel que d'effacer les traces d'un non-crime. C hacun...

Lire la suite

Lèche vitrine à Bruges

Lèche vitrine à Bruges

Pas toujours une bonne idée de laisser causer le Diable. Surtout à neuf heures du matin. On avait rendez-vous pour se donner rendez vous; Pour rien ou presque. Essayer de faire une toile. Comme tout le monde. On était venu. C'est tout. Pas besoin de raison...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>